Agir dans le flow au bout du chemin proposé par Acoa.

On parle du « flow » pour décrire cette posture mentale qui nous permet d’agir avec justesse en rétroaction immédiate aux changements contextuels.

La complexité du monde dans lequel nous vivons, les ruptures technologiques, économiques, sociales, … rendent indispensables l’appropriation de nouveaux outils pour penser et continuer à avancer avec pertinence et bienveillance. Apprendre à agir dans le flow en fait partie.

“ Le flow apporte une liberté incroyable. C’est être traversé de façon fluide. Je prends mon espace en respectant l’espace de l’autre. Les dons, les talents se nourrissent de ces pratiques.” Anne Joly, Pianiste

Des bénéfices forts à agir en état de « flow »

En état de flow, l’individu est au maximum de ses capacités, mobilise toutes ses compétences et utilise au mieux toutes les ressources à sa disposition. Il est envahi par une émotion positive et une énergie qui le porte : rien ne semble pouvoir l’arrêter ! L’état de flow est celui où s’expriment pleinement nos talents. Ils se révèlent voire naissent à partir de cette base.

Pourquoi le « flow » a-t-il sa place dans l’entreprise ?

La clé pour l’entreprise est la motivation à l’action, comme peuvent la développer les sportifs de haut niveau. A force de répétition, la présence sans pression égotique, débarrassée des a priori devient de plus en plus naturelle, sans effort, sans intervention. Dans cet état de présence totale, parfaite à ce qui se passe, l’individu est comme porté par un flow. Il se déploie pleinement dans l’expérience de la situation. La préoccupation du Je disparaît, remplacée par le sens de la vie, qui est renforcé.

Nous apprenons à être en ouverture totale et en capacité de compréhension en l’absence de réaction égotique. Aujourd’hui, l’information nous arrive par des canaux très divers et se multiplie (formations en ligne,…). Dans l’état dans le flow, l’ensemble des connaissances et des capacités acquises dans l’existence sont prises en compte dans l’action, sans aucune fatigue. Les liens entre ces connaissances sont plus riches que les informations elles-mêmes.

Le maintien en action confère une joie profonde dans la participation à la vie, qui dépasse la joie statique de l’expérience. Ainsi témoigne l’un de nos stagiaires :

« Un moyen pour trouver sa place entre ce que l’on est, les autres, l’environnement. Trouver une juste place. C’est une voie qui ouvre à une liberté, à sa liberté »

Patrick Minod, Consultant.

Le concept de « flow » : origine et théorie

Selon Mihály Csíkszentmihály, le flow est décrit comme « une situation dans laquelle l’attention est librement investie en vue de réaliser un but personnel parce qu’il n’y a pas de désordre qui dérange ou menace le soi. ». L’action dans le flow permet une adéquation entre les aptitudes de l’individu et les exigences du défi rencontré. L’action est dirigée vers un but et encadrée par des règles. La rétroaction permet de savoir comment progresse la performance. La concentration intense ne laisse place à aucune distraction. L’absence de préoccupation à propos du soi et une perception altérée de la durée sont autant de sources d’efficacité.»

Csíkszentmihályi fut probablement le premier à décrire le concept de flow dans la psychologie occidentale. Comme il le reconnaît lui-même il n’est pas le premier à décrire le concept de flow ou à en développer des applications. Parmi ceux qui l’ont précédés on peut entre autres citer les pratiquants de religions ou philosophies orientales, comme le bouddhisme, qui développent cet état de flow jusqu’à l’éveil* !

(*L’éveil dans le bouddhisme est un état où tous les défauts ont été éliminés, toutes les qualités développées à leur paroxysme)